FrançaisAnglais

Communauté de Communes des Corbières

La tour de l'Horloge de Villeneuve

En 1930, il n'est plus question de lire l'heure avec le soleil. Il faut avoir l'heure exacte. La population réclamait depuis longtemps l'installation d'une horloge qui rendrait de réels services aux travailleurs et aux écoliers.
Cette réalisation a nécessité trois séances du Conseil Municipal qui a approuvé les différentes propositions du maire, Monsieur Gazaniol, après approbation de Monsieur le Préfet. La première séance a lieu le 9 décembre 1930. Le Maire propose aux conseillers municipaux de répondre aux voeux de la population. Il a fait établir un devis pour la construction d'une tour destinée à recevoir une horloge. Il place sous les yeux de ses collègues toutes les pièces explicatives de ce projet, établi par un architecte. Pour faire face à cette dépense qui s'élève à douze mille cent soixante-dix francs, l'emplacement le plus favorable pour cette tour serait, à son avis, derrière le Monument aux Morts, au centre du village, qui était un cimetière.
Il leur fait connaître que M. Garcia Édouard maître maçon à Vill-neuve-les-Corbières se chargerait de cette construction et leur soumet le traité de gré à gré (l'expression de gré à gré signifie à l'amiable, d'un commun accord) qu'il se propose de passer avec cet entrepreneur.
Lorsque la tour est presque terminée, il y a lieu de procéder à l'achat de l'horloge. M. Nègre, horloger à Montolieu avec lequel des pourparlers avaient été engagés, vient de soumettre les devis descriptifs et administratifs pour l'installation de cette horloge. Un nouveau traité de gré à gré sera passé avec l'horloger. Quant à la somme de neuf mille huit cents francs pour cet achat, elle sera prélevée sur les fonds libres de la commune. Cette dernière séance a lieu le 17 avril 1931. La même année, la tour de l'Horloge est devenue opérationnelle au grand plaisir de la population.

Bien des années ont passées… la tour devenue noirâtre, se dégradait. Elle était un sujet de controverse, certains voulaient sa destruction. Monsieur Victor Moreno, conseiller municipal, entrepreneur de maçonnerie à Villeneuve, également enseignant à l'EEAM (École Européenne de l'Art et des Matières, située à Albi) demanda à la Mairie, ainsi qu'à l'association des "Amis du Patrimoine de Villeneuve", s'ils ne voulaient pas participer à la restauration de la Tour et proposa un trompe-l’oeil qui fut vite accepté. C'est en mai 2010 qu'ont eu lieu les travaux de restauration, après préparation des murs par les employés municipaux.
C'est ainsi que plusieurs élèves et leur professeur sont venus peindre ces femmes et ces enfants qui attendent sur leur balcon le retour des hommes partis à la Grande Guerre de 1914-1918. Sur le Monument aux Morts figure la date de la guerre : 1914-1919. Date à laquelle est décédé le dernier soldat villeneuvois d'une maladie contractée en soignant des malades. Cette date de 1919 est reportée sur La tour de l'Horloge.
La grille qui se trouvait initialement au sommet de la tour de la Recaoufa, entourant la statue de la vierge, a été replacée sur la tour de l'Horloge. Elle avait été récupérée après l'effondrement de cette tour en 1972, à la suite d'un violent orage et n'a pas été replacée, à la fin de sa reconstruction en 1975, pour cause de risque de foudre.

Source :

Lurio des 4 saisons, l'écho de la Berre à la Nielle n°25 - Communauté de Communes de la contrée de Durban-Corbières et Lurio-addl - Imprimerie AEC
 

Calendrier

Avril '19 Mai 2019 Juin '19
D L M M J V S
    1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Corbières

è

Facebook

OT Corbières

Corbières Sauvages